Pneutech SAS '© tous droits réservés | 20 rue de Berne 75008 Paris
Nous contacter : Email : contact@pneutech.fr  |  Tel : 33 1 42 93 38 90  |  Fax : 33 145 22 59 70
Valorisation énergetique
des pneumatiques usagés
ACTUALITÉS
8 avril 2015

MINISTERE DE L’ECOLOGIE :

Le ministère de l’écologie admet le principe que PNEUTECH SAS soit présente au comité de suivi de la filière VHU ( Véhicules Hors d’Usage) pilotée par le ministère (téléchargez ici la correspondance).

9 mars 2015

AFFAIRE PATRICIA BLANC DU MINISTERE DE L’ECOLOGIE :

PNEUTECH SAS gagne le recours hiérarchique contre madame Patricia BLANC du ministère de l’écologie. Madame Blanc écrit (téléchargez ici sa correspondance) que contrairement aux allégations de Jérémie MORVAN, rédacteur en chef d’APRES VENTE AUTO.COM, PNEUTECH n’est nullement disqualifiée pour opérer sur la filière du recyclage des pneumatiques usagés.

19 janvier 2015

RECYTYRE (Belgique) :

Mustapha DERRAZ, responsable opérationnel de RECYTYRE ( équivalent d’ALIAPUR) en Belgique est tombé. Il n’est plus en fonction dans cette société depuis le 31 Décembre 2014. Interrogé sur les motifs réels de son départ, monsieur Mustapha DERRAZ n’a pas souhaité s’exprimer sur le sujet. Son nom est néanmoins cité dans une plainte pénale déposée devant le procureur du roi de Belgique à Bruxelles pour des faits allégués de corruption à tout le moins intellectuelle, trafic d’influence, détournement de fonds, diffamation et dénigrement par insinuation.

15 janvier 2015

AFFAIRE DU SYNDICAT DES PROFESSIONNELS DU PNEU :

Me Julie BELLESORT, avocat de PNEUTECH SAS, demande à ce syndicat un droit de réponse à propos de l’article concernant PNEUTECH sur son site internet et engage contre lui des poursuites judiciaires pénales pour diffamation par insinuation (téléchargez ici la demande de droit de réponse).

12 janvier 2015

AFFAIRE ALIAPUR :

Hervé DOMAS, directeur Général d’ALIAPUR va devoir prochainement s’expliquer devant la justice sur les accusations de mise en danger de la vie d’autrui mises en avant par la communauté du recyclage des pneumatiques usagés. Me Nicolas BODSON, avocat à la cour livre ses premières impressions sur le dossier (téléchargez ici la consultation).

AFFAIRE PATRICIA BLANC DU MINISTERE DE L’ECOLOGIE :

Me Nicolas BODSON, avocat de PNEUTECH SAS exerce un recours hiérarchique contre madame Patricia BLANC devant madame Ségolène ROYAL, ministre de l’écologie (téléchargez ici le recours).

29 décembre 2014

L’ECHO DES VOSGES PREMIER JOURNAL A S’INTERESSER AUX ENCRES D’IMPRIMERIES FABRIQUEES A PARTIR DE NOIR DE CARBONE PRODUIT PAR PNEUTECH SAS ET SES BAILLEURS DE PROCEDE :

L'Echo des Vosges est un hebdomadaire d’information locale et départementale pour le département des Vosges. Tiré à plus de 6000 exemplaires, il paraît tous les jeudis et est dirigé par Alain Thirion. L'écho des Vosges a un format qui correspond à un lectorat moderne. Ses articles se veulent clairs et concis afin d'apporter aux lecteurs toutes les informations de la vie des collectivités, leur quotidien et leurs préoccupations à travers des témoignages, des interviews ainsi que des dossiers et autres rubriques.

26 décembre 2014

ENQUETE DE POLICE SUR LES REVENUS DE MICHEL ROUX D’AUTORECYCLAGE :

La police de Reims suite à une plainte émanant de garages, centres VHU et professionnels du recyclage des automobiles et des véhicules hors d’usage enquête sur d’étranges discordances dans les déclarations de revenus de monsieur Michel ROUX, éditeur d’AUTORECYCLAGE. En effet monsieur Michel ROUX déclare un tirage de 1 500 exemplaires pour son magazine vendu par abonnement annuel au prix de 30 €. Son chiffre d’affaire annuel est de 45 000 €. Or la société EDIDEC qui édite le magazine a déclaré au tribunal de commerce de Reims un chiffre d’affaires annuel de 299 600 € pour l’année 2013. D’où provient la différence de 254 600 € ? EDIDEC est soupçonnée d’être la « barbouze » d’ALIAPUR et de monsieur Eric FABIEW, son directeur général, chargée d’organiser sur le territoire français des opérations « clandestines » visant à déstabiliser les sociétés qui font de l’ombre à ALIAPUR. RECYCLAGE AUTOMOBILE dispose d’un document en main prouvant sans contestation possible le lien entre ALIAPUR et Monsieur Michel ROUX.

LE MARCHE INTERNATIONAL DE LA REPRISE DE PNEUMATIQUES USAGES SE CONFIRME :

Des sociétés Indiennes et chinoises ont approché PNEUTECH SAS afin d’être livrées de 150 000 tonnes par an de pneumatiques usagés afin de fabriquer du caoutchouc regénéré. PNEUTECH SAS négocie actuellement les termes de la vente dont le paiement par lettre de crédit irrévocable et confirmée tirée sur une banque française sans aucun recours contre le vendeur.

23 décembre 2014

COLLECTE DES PNEUMATIQUES USAGES PAR PNEUTECH SAS :

A ce jour 23 sociétés de collecte ont posé leur candidature afin de collecter pour son compte dans les départements où elles sont autorisées par agrément préfectoral.

  • DECHETS SERVICES ENVIRONNEMENT (Alsace)
  • LOCACIL (Alsace)
  • GARLYS (Yonne)
  • FRANCISI ENVIRONNEMENT (Corse)
  • ONYX (Savoie)
  • GROUPE BSP (Méditerranée)
  • JOURDAIN ENVIRONNEMENT (Seine Maritime)
  • ENVIRONNEMENT SERVICES (Nord Pas de Calais)
  • BM ENVIRONNEMENT (Rhône Alpes)
  • BAHOYA RECYCLAGE (Maine et Loire)
  • SX ENVIRONNEMENT (Gironde)
  • SEPUR (Yvelines)
  • SOTREMA (Yvelines)
  • VANHEEDE (Nord Pas de Calais)
  • EDIB (Côte d’Or)
  • LOCA RECUPER (Poitou Charente)
  • COVED (Indre et Loire)
  • SITA (France entière)
  • EDINORD TRANSPORT (Marne)
  • PROVENCE VALORISATION (Midi Pyrénées)
  • LAMESCH (Lorraine et Luxembourg)
  • KAS RECUPERATION (Haute Loire)
  • PROVENCE VALORISATIONS (Provence-Côte d’Azur)


COLLECTE DES PNEUMATIQUES USAGES PAR PNEUTECH SAS :

La société PROVENCE VALORISATION (filiale de SITA) munie de l’agrément préfectoral (téléchargez ici) est candidate pour collecter sur la région Provence-Alpes- Côte d’Azur les pneumatiques usagés en provenance des garages, carrosseries et centres VHU.

22 décembre 2014

AFFAIRE APRES VENTE AUTO.COM :

Me Julie BELLESORT, avocat de PNEUTECH SAS et de RECYCLAGE AUTOMOBILE, demande à monsieur Jérémie MORVAN, un droit de réponse à propos des allégations de ce journaliste consistant à écrire que la guerre menée par PNEUTECH SAS et RECYCLAGE AUTOMOBILE est folle (téléchargez ici la demande de droit de réponse).

19 décembre 2014

AFFAIRE DE LA DETTE D’ALIAPUR ENVERS PNEUTECH SAS :

Me Julie BELLESORT, avocat de PNEUTECH SAS, écrit à monsieur Eric FABIEW, Directeur d’ALIAPUR, afin de lui demandant un droit de réponse à propos de sa dette qu’il tente avec la complicité de ses commissaires aux comptes de dissimuler aux tiers (téléchargez ici).

16 décembre 2014

La directive de l'Union européenne sur les énergies renouvelables pour la période 2014-2020 est entrée en vigueur le 1er juillet dernier. Curieusement, en France, alors que les communiqués des milieux de l'énergie renouvelable nous inondaient de la nécessité absolue de respecter les objectifs européens, un silence assourdissant a accompagné cette publication, à laquelle la France va devoir se conformer d'ici 2017.

Sigmar Gabriel, le Vice Chancelier allemand, appuyé y compris par son pragmatique secrétaire d'Etat « vert » Rainer Baake, a appliqué ce virage en moins de deux mois... La loi a été votée le 27 juin, entrée en vigueur le 1er août. Il était temps... la facture du consommateur venait de doubler en cinq ans....sans résultat, avec la construction de 40 centrales charbon en urgence pour éviter la panne générale, et un gouffre budgétaire sans fin. Il aurait fallu injecter 30 milliards d'euros pendant quarante ans pour obtenir 80 % du résultat attendu, et avec les incertitudes de la météo chaque jour !... En Espagne, tout système de subvention aux énergies renouvelables est définitivement supprimé depuis le 14 octobre dernier, sous la menace de l'effondrement total du système électrique espagnol entier et la perte de 20 000 emplois dans ce secteur « porteur ».

L'Allemagne et l'Espagne ont tiré les conséquences de technologies inefficaces subventionnées à prix d'or. Après les promesses et l'euphorie des agences privées qui clament partout que les énergies renouvelables créent des emplois sans aucune statistique officielle, l'Agence pour les énergies renouvelables allemande a annoncé le 30 septembre la douche froide : 25 000 emplois perdus en 2013. En France, on a beau tourner les annonces dans tous les sens, le solde réel de 650 emplois au lieu de 10 000 fait frémir. Les taxes à l'énergie renouvelable dépassent les économies sur l'impôt sur le revenu ou le trou de la Sécu. Elles prélèvent un poids insupportable sur les ménages grâce à un subterfuge qui ne les inclue pas dans les dépenses publiques, mais le contribuable paie toujours plus.

La croissance chinoise devait nous sauver, elle va au contraire nous enfoncer d'avantage, avec l'actualité. En octobre 2014, le patron du secteur énergie éolienne de Shanghai, Liu Qi, associé à Siemens, procède au constat : « après les mirages du développement à court terme, la qualité n'est pas au rendez-vous et beaucoup d'acteurs de la profession disparaissent ». Les alliances fondées avec des sociétés européennes fondent comme neige au soleil. Elles disparaissent une à une, à peine formées depuis deux ou trois ans dans des perspectives d'illusoire croissance qui n'est jamais arrivée. La presse chinoise, comme le South China Morning Post, par exemple, n'en finit plus de compter les désastres en cette fin 2014.

Ce n'est pas fini : Depuis plusieurs années, des soupçons de connexions mafieuses dans les éoliennes ont été émis par des journalistes et suivis par Interpol. L'arrestation de Liu Tienan, patron de l'énergie chinoise, cette semaine, pour cause de corruption à vaste échelle confirme une fois de plus l'omerta sur ce secteur et ses gigantesques trafics. Elle montre que les Chinois ont enfin compris l'ampleur des malversations. Liu Tienan a continué à superviser personnellement plus de 50 projets par trimestre à vaste échelle y compris des projets en Europe et des prises de participation dans des sociétés dont certaines sont bien connues en France ou au Portugal. EDP, qui se prétend l'un des leaders mondiaux, a été sauvé de justesse de deux désastres successifs , avec le scandale financier du groupe Espirito Santo, impliqué dans de multiples affaires de fraude, d'abus de confiance, de falsification de documents, de blanchiment d'argent et d'évasion fiscale, puis avec l'entrée de la Compagnie chinoise des Trois gorges, dont Liu Tienan, emprisonné pour corruption, avait la haute main.

Depuis 18 mois, la presse taiwanaise avait sorti le scandale sans grand résultat. Les quotidiens de Canton ont même osé publier ces informations malgré certaines menaces de mort émises par ce réseau mafieux englué dans les malversations, les voitures de luxe, les maitresses et les compromissions à l'étranger. Des bouleversements sont à attendre avec cette opération vérité. Les pots de vins se chiffrent en millions d'euros pour ce qui est connu. On sait que nombre d'éoliennes supposées construites en Allemagne et importées en France sont largement pourvues de pièces chinoises : à quel prix ?

Ce devait être la bouffée d'oxygène du secteur européen et c'est au contraire le boulet qui l'entraine un peu plus vers le fond. Vestas, Gamesa, Siemens sont les premiers à tomber au tapis. La chute de Vestas est impressionnante. Après avoir supprimé 4500 emplois, après avoir disparu plusieurs fois de l'indice danois OMX20, après des variations erratiques de son bénéfice de -230% à + 30 % d'un trimestre à l'autre, le groupe devait être sauvé par l'apport de groupes chinois, qui ne viendront pas. Même le gouvernement danois n'a pas les moyens de sauver Vestas, comme il l'a confirmé publiquement depuis octobre 2012, alors que la conjoncture était moins mauvaise.

Tous les organes de contrôle : la Commission de Régulation de l'Energie, la Cour des Comptes, France Stratégie, soulignent que le système est à bout et qu'il est ruineux pour des résultats dérisoires. L'argent capté par les spéculateurs aura détourné des subventions publiques vers d'immenses fortunes privées qui se moquent d'investir dans les vraies énergies renouvelables de demain, qui ne sont ni les vieilles éoliennes à hélices, ni les panneaux solaires à bas rendement et forte pollution, mais des turbines silencieuses ou urbaines, des piles à combustible zéro carbone, des stockages mixtes solaire hydrogène, etc... dont les premiers exemplaires fonctionnent déjà un peu partout. Un seul exemple : la division équipements spéciaux de Rolls Royce en Allemagne, CFC, gère depuis plusieurs années des équipements remarquables zéro rejet carbone, en toute modestie, et surtout, ça marche toute l'année au lieu d'un jour sur cinq. De plus les nouvelles énergies renouvelables produisent localement, ce qui diminue les problèmes de réseaux, devenus un casse-tête avec les bricolages de l'éolien ou du solaire.

11 décembre 2014

AFFAIRE ALIAPUR :

Compte tenu des propos tenus par ALIAPUR sur son site internet, Me Julie BELLESORT, Avocat de RECYCLAGE AUTOMOBILE et de PNEUTECH SAS adresse à monsieur Eric FABIEW, Directeur Général d’ALIAPUR, une demande de droit de réponse (téléchargez ici). ALIAPUR tente d’intimider vainement les garages et centres VHU travaillant avec PNEUTECH SAS.

10 décembre 2014

PNEUTECH SAS REVOLUTIONNE L’UNIVERS DE LA FABRICATION D’ANODES DE BATTERIES LITHIUM-ION POUR VEHICULES ELECTRIQUES :

il est possible d’envisager aujourd’hui la fabrication d’anodes de batteries lithium-ion utilisées dans la filière électrique à partir de noir de carbone résultant de la pyrolyse de pneumatiques usagés. On peut résumer l’état de l’art sur cette application comme suit : Le noir de carbone récupéré par pyrolyse et morphologiquement adapté est utilisé pour la fabrication des anodes de batteries lithium-ion avec une capacité accrue, et représente une solution potentielle pour ajouter de la valeur aux matériaux dérivés de caoutchouc de pneumatiques usés. Le caoutchouc de pneumatique micronisé a été digéré dans un bain d'oléum chaud afin de produire une bouillie de caoutchouc sulfoné qui a ensuite été filtrée, lavée et compressée en pain solide. Le carbone a été récupéré du pain de caoutchouc modifié par pyrolyse dans une atmosphère d'azote. Le pré-traitement chimique du caoutchouc a produit un monolithe de carbone dont le rendement est supérieur à celui du témoin (un noir de carbone dérivé de caoutchouc de pneumatique mou). Le monolithe de carbone a montré une très petite fraction volumique de pores de 3-5 nm de largeur, une nanoporosité importante (largeur de pore < 2 nm), une surface spécifique réduite et un ensemble ordonné de domaines graphitiques. Des études électrochimiques ont révélé que l'anode à base de carbone récupéré avait une capacité réversible supérieure à celle du graphite. Les anodes fabriquées à partir d’un carbone dérivé de caoutchouc de pneumatique sulfoné et du carbone dérivé de caoutchouc de pneumatique témoin ont montré une efficacité coulombique initiale de 71 % et 45 % respectivement. La capacité réversible de la pile avec le carbone dérivé de caoutchouc de pneumatique sulfoné comme anode était de 390 mA h g-1 après 100 cycles, avec une efficacité coulombique de près de 100 %. Notre réussite dans la production d'une matière carbonée aux performances plus élevées à partir du caoutchouc des pneumatiques usés en vue d'une éventuelle utilisation dans des applications de stockage de l'énergie ouvre une nouvelle voie pour le recyclage du caoutchouc des pneumatiques.

9 décembre 2014

AFFAIRE PATRICIA BLANC DU MINISTERE DE L’ECOLOGIE :

Les violations du code de l’environnement s’accumulent. Ont été violés par Patricia BLANC l’ article 3 du décret n° 2006-578 du 22 Mai 2006, les articles R 124-1, R 124-2, R 124-3, R 124-4, R 124-5, R 125-1 , R 125-2, R 125-3, R 125-4, R 125-5, R 125-8, R 125-8-1, R 125-8-2, R 125-8-3, R 125-8-4 et R 125-8-5 du code de l’environnement. Une sommation d’huissier est en cours qui sera ensuite utilisée par nos conseils afin de justifier devant le tribunal administratif de Paris une demande remise sous astreinte de 135 000 €/journée de retard les documents demandés au ministère qui n’a pas cru bon devoir déférer à notre requête.

PNEUTECH SAS PUBLIE SA GRILLE TARIFAIRE POUR LES SERVICES RENDUS DE GESTION DE PNEUMATIQUES USAGES :

PNEUTECH SAS offre pour un service équivalent à celui d’ALIAPUR un prix 25 % moins élevé à service égal (téléchargez ici la grille). De nombreux clients d’ALIAPUR ont manifesté un intérêt pour résilier tout contrat avec elle et rejoindre le réseau de PNEUTECH SAS.

8 décembre 2014

DERICHEBOURG CONDAMNE POUR CORRUPTION :

Le tribunal correctionnel de Lyon a condamné Mireille Flam, ancienne adjointe PS à la mairie de Paris et ex-magistrate à la chambre régionale des comptes, à trois mois de prison avec sursis et 2000 € d'amende pour «favoritisme» dans un marché des encombrants de la ville de Paris remontant à 2005. Le procureur avait requis le 21 novembre six mois avec sursis et 5000 € d'amende à l'encontre de l'ancienne adjointe au maire de Paris en charge des marchés publics en 2005, jugée à Lyon car son époux est magistrat à Paris. A ses côtés avaient comparu trois autres prévenus, dont la société Derichebourg et l'une de ses dirigeantes, Pascale Jeannin, pour corruption active et recel de biens, des délits passibles de 10 ans d'emprisonnement et 150 000 € d'amende. 200 000 € d'amende pour Derichebourg. Pascale Jeannin a été condamnée à un an de prison avec sursis et mise à l'épreuve pendant trois ans et à une amende de 20 000 €. Derichebourg a écopé de 200 000 € d'amende. Le procureur avait réclamé un an avec sursis et 10 000 € contre la première, 150 000 € d'amende contre Derichebourg. Le quatrième prévenu, l'avocat Olivier Carmet, fils du comédien Jean Carmet décédé en 1994, soupçonné d'avoir profité de ses liens avec le maire de Paris pour favoriser Derichebourg, a été condamné à 6 mois de prison avec sursis et 2000 € d'amende. L'avocat, aujourd'hui atteint de la maladie d'Alzheimer, n'avait pu assister à l'audience du 21 novembre. L'affaire avait démarré en 2005 lorsque la ville de Paris avait lancé un appel d'offres pour renouveler son marché de collecte des encombrants et de gestion des déchetteries, jusqu'alors détenu par la société Entreprise Parisienne d'Enlèvement et de Services (EPES). La ville avait décidé de diviser ce marché en deux lots. Quatre entreprises avaient concouru devant la commission d'appel d'offres (CAO), que présidait alors Mireille Flam.La CAO avait finalement retenu deux prestataires, la société EPES, qui avait remporté le premier lot, et la société Derichebourg-Polyurbaine qui avait raflé le lot 2, le plus important. Accusant la mairie d'avoir favorisé Derichebourg, EPES avait déposé plainte avec constitution de partie civile pour favoritisme en mai 2008, entraînant l'ouverture d'une information judiciaire. L'entreprise propose d'aider le club de basket. Selon l'accusation, Mireille Flam était intervenue à plusieurs reprises dans le dossier, pour réécrire la notation des candidatures, celle d'EPES passant de 20/20 à 14,7/20. La brigade financière avait découvert que Derichebourg aurait proposé un soutien au club de basket de la ville (PBR) en contrepartie de l'attribution de tout ou partie du ramassage des encombrants et de la gestion des déchetteries notamment. D'ailleurs, le 22 septembre 2006, le Paris Basket Racing se réjouissait dans un communiqué publié sur le site de la Ligue nationale de basket (LNB) de l'arrivée de Derichebourg parmi ses sponsors, sans que cela ne préjuge de quelque manœuvre suspecte : Si Mireille Flam «s'est rendue coupable de favoritisme, le tribunal ne fait pas le lien avec les faits de corruption. On peut en effet penser que les deux schémas infractionnels ne sont pas reliés», précise néanmoins le tribunal dans son jugement. Selon l'entourage du maire de Paris, les juges «n'excluent pas que Mme Flam ait pu agir de bonne foi». Dans cette hypothèse, elle aurait poussé à répartir les lots entre les deux entreprises, plutôt qu'à tout attribuer à EPES, mais sans avoir connaissance des manœuvres de Derichebourg.

PNEUTECH SAS REVOLUTIONNE L’UNIVERS DES ENCRES D’IMPRIMERIE :

Les travaux de recherche et de développement entrepris par PNEUTECH SAS ont permis d’établir qu’il est possible dans certaines conditions d’utiliser le noir de carbone résultant de la pyrolyse et de l’incinération des pneumatiques usagés comme additif aux encre d’imprimerie utilisées pour le tirage des grands quotidiens et d’en réduire substantiellement le coût. PNEUTECH SAS a adressé un courrier à la plupart des journaux écrits afin de leur proposer un partenariat par lequel PNEUTECH SAS mettra en exclusivité à disposition le noir de carbone produit en contrepartie de commandes fermes et définitives. Cette utilisation permettra à la presse écrite d’obtenir le label « économie circulaire ».

COMMUNICATION DE PNEUTECH SAS :

L’agence TERRANUNA pressentie pour devenir l’agence de communication de la société.

5 décembre 2014

GESTION DE DECHETS DE PNEUMATIQUES USAGES PAR PNEUTECH SAS :

PNEUTECH SAS adresse un courrier à l’ensemble des distributeurs et producteurs de pneumatiques en France (téléchargez ici) proposant des service de gestion de leurs obligations légales. Il est permis d’envisager l’hypothèse que plusieurs producteurs de pneumatiques en France cessent toute relation avec ALIAPUR afin de rejoindre PNEUTECH SAS.

4 décembre 2014

ACTIONNARIAT DE PNEUTECH SAS :

La société compte maintenant plus de 1000 actionnaires dont les garages, centres VHU, collecteurs, importateurs, distributeurs et fabricants de pneumatiques. PNEUTECH SAS est donc devenue la première entreprise européenne de recyclage de pneumatiques usagés avec qui les pouvoirs publics vont devoir désormais compter compte tenu de sa représentativité.

CHAUDIERE DE LA CENTRALE THERMIQUE DEVELOPPEE PAR PNEUTECH SAS :

Le groupe Belge CMI candidat à fournir la chaudière industrielle qui équipera la centrale thermique utilisant le pneumatique usagé comme combustible.

1er décembre 2014

FINANCEMENT DE PNEUTECH SAS :

La Chambre de commerce et d'industrie du Nord/Pas-de-Calais a lancé vendredi avec le Crédit coopératif un livret d'épargne original destiné à financer des projets liés à la "troisième révolution industrielle" dans la région. Ce livret, baptisé "Troisième révolution industrielle", sera rémunéré au taux de 1,75% par an jusqu'à 1.500 euros et de 0,8% au-dessus, plafonné à 100. 000 euros. L'initiative promue par Philippe Vasseur, le président de la CCI, ex-ministre de l'Agriculture sous Jacques Chirac, et appuyée oecuméniquement par le Conseil régional du socialiste Daniel Percheron, a pour objectif d'"associer les habitants au financement des projets".

M. Percheron a évoqué à cette occasion la mémoire de René Monory, ministre de l'Industrie puis des Finances sous Giscard d'Estaing, qui avait, a-t-il dit, "réconcilié les Français avec la bourse et les SICAV pendant au moins une décennie". "Nous allons pouvoir garantir que l'argent sera prêté à des projets locaux", a déclaré le président du Crédit coopératif, Pierre Bancel, évoquant la "démarche citoyenne" de sa banque née il y a 121 ans pour financer les coopératives ouvrières, mais qui aujourd'hui prête aussi à des individus. La "traçabilité des fonds" est un élément essentiel, a-t-il dit. "Les gens en ont marre des banques boîtes noires. Ils veulent savoir à quoi servent leur argent".

Ces projets devront correspondre aux objectifs de la dite troisième révolution industrielle et à la transition énergétique dans la région Nord/pas-de-Calais: efficacité énergétique, passage aux énergies renouvelables, bâtiments producteurs d'énergie, stockage de l'énergie, Internet de l'énergie, mobilité des personnes et des biens, économie circulaire et de la fonctionnalité. Le livret sera commercialisé le 22 janvier dans toute la France, mais il est déjà ouvert à la pré-souscription en agence.

COMMUNICATION FINANCIERE DE PNEUTECH SAS :

PNEUTECH SAS publie ses comptes annuels pour les exercices 2012 et 2013 (téléchargez ici). Il apparaît un bénéfice net après impôts de 120 776,02 € soit pour un capital investi de 1 616 000 € une rentabilité de 7,5 % sur capital investi. L’excellente santé financière de la société est confirmée.

28 novembre 2014

LA SOCIETE CRM TEMOIGNE CONTRE ALIAPUR

« Bonjour Monsieur Jovicic,

Ci-joint un dossier résumé d’une présentation que j’avais faite de notre problème à l’Ademe, qui n’a rien fait, si se n’est nous dire qu’ils ne peuvent rien contre Aliapur. Dans ce dossier vous verrez notre machine que les ateliers ont attendu en vain. Je me suis battu pendant deux ans sans résultat mais j’ai appris énormément de chose sur Aliapur et leur escroquerie.

Si je peux vous aider dans votre combat contre Aliapur ce sera avec grand plaisir. Cordialement, Didier MARREL »
(téléchargez le dossier ici)

AFFAIRE D’ATRIUM GESTION SYNDIC D'IMMEUBLE DU SIEGE SOCIAL DE PNEUTECH SAS ET DE RECYCLAGE AUTOMOBILE :

ATRIUM GESTION syndic d’immeuble animée par Anthony CARLE et SYNDIC PLUS son successeur avait cru bon devoir réclamer à monsieur Grégoire JOVICIC devant le tribunal de grande instance de Paris plus de 42 000 € de charges de copropriété alléguées impayées. Le Tribunal dans deux jugements rendus le 14 Novembre 2014 a rejeté toutes les demandes des syndics et a condamné à payer le syndicat des copropriétaires de l’immeuble à payer 4000 € de dommages et intérêts à monsieur Grégoire JOVICIC ( www.stopauxarnaquesdessyndics.com)

AFFAIRE DES DENIGREMENTS ET DIFFAMATIONS PUBLIQUES ENVERS PNEUTECH SAS ET RECYCLAGE AUTOMOBILE :

Me Julie BELLESORT, Avocat à la Cour, lancera le 1er Décembre 2014, une campagne de demande de droits de réponse et de procédures devant le tribunal de grande instance de Paris.

COMMUNICATION FINANCIERE DE PNEUTECH SAS ET DE RECYCLAGE AUTOMOBILE

Sebastien NGO rejoint PNEUTECH SAS et RECYCLAGE AUTOMOBILE comme comptable unique. Sa première mission sera de finaliser les comptes de la société et de l’association pour les exercices 2013 et 2014.

Le calcul du crédit d’impôt recherche auquel PNEUTECH SAS peut prétendre pour les exercices 2013 et 2014 peut atteindre 260 000 €. PNEUTECH SAS anticipe un remboursement du Trésor Public de 240 000 €.

Les investisseurs au capital de PNEUTECH SAS assujettis à l’ISF auront droit à un abattement de 50 % de leur impôt payer (téléchargez ici la consultation).

Par application de l’article L 341-2 alinéa 11 du code monétaire et financier PNEUTECH SAS publie le détail de son offre de titres financiers (télécharger ici)

CAMPAGNE DE MARKETING TELEPHONIQUE DE PNEUTECH SAS ET DE RECYCLAGE AUTOMOBILE :

Plusieurs plateaux téléphoniques ont été missionnés pour téléphoner aux 58 000 garages de France afin de rejoindre RECYCLAGE AUTOMOBILE. Sur un dernier panel de 89 contacts ayant demandé une offre commerciale de reprise 32 garages soit 36 % répondent avoir adhéré à RECYCLAGE AUTOMOBILE, 44 garages soit 50 % demandent un délai de réflexion , 2 garages soit 2 % demandent le passage d’un technico-commercial et 11 garages soit 13 % refusent catégoriquement. Les dénigrements de PNEUTECH SAS et RECYCLAGE AUTOMOBILE ont un impact limité sur les garages. Le taux de 36 % d’adhésion à RECYCLAGE AUTOMOBILE est jugé record par les experts en communication ce qui traduit la confiance accordée par la profession aux projets de PNEUTECH SAS et de RECYCLAGE AUTOMOBILE.

AFFAIRE PATRICIA BLANC DU MINISTERE DE L’ECOLOGIE :

Patricia BLANC du Ministère de l’écologie ne semble pas être intéressée par les 10 000 emplois que pourrait à moyen terme créer PNEUTECH SAS. Des syndicats de sans emploi écoeurés demandent à Manuel VALLS, premier ministre une audience.

PNEUTECH SAS JURIDIQUEMENT CONCURRENTE D’ALIAPUR ET DE France RECYCLAGE PNEUMATIQUE :

Des producteurs de pneumatiques étant devenus actionnaires de PNEUTECH SAS, la société devient donc au sens de l’article R 543-149 du code de l’environnement un organisme ayant exactement les mêmes prérogatives qu’ALIAPUR et France RECYCLAGE PNEUMATIQUE.

27 novembre 2014

PNEUTECH SAS et RECYCLAGE AUTOMOBILE préparent une campagne de de communication de grande envergure et font appel à plusieurs agences de communication spécialisées dans le domaine du recyclage des déchets et de l’environnement.

FAURE, la société spécialisée dans le recyclage des huiles usagées en discussion de partenariat stratégique avec PNEUTECH SAS. En cas d’accord FAURE apportera 3 000 garages au réseau de PNEUTECH SAS. Il permettra également à FAURE de se diversifier et de faire concurrence à SEVIA membre du GIE FRP ( France RECYCLAGE PNEUMATIQUE).

COMMUNICATION FINANCIERE PNEUTECH SAS :

La banque HSBC lance une étude sur les activités de PNEUTECH SAS afin de prendre position sur le financement de ses projets et l’octroi d’un prêt bancaire d’un million d’euros ayant fait l’objet d’une décision de garantie sous conditions par la BPI (Banque Publique d’Investissement).

CREATION DE PNEUTECH INGENIERIE :

Compte tenu de nombres demandes françaises et internationales d’assistance technique dans le domaine du recyclage des pneumatiques usagés, la création de PNEUTECH INGENIERIE filiale de PNEUTECH SAS refait surface et sera mise à l’ordre du jour du prochain conseil d’administration de PNEUTECH SAS.

DIRECTION GENERALE DE PNEUTECH SAS :

Trois nouveaux postes viennent d’être créés. Un poste de directeur Juridique, un de directeur de la communication et un autre de directeur de la collecte.

26 novembre 2014

PNEUTECH SAS et le Groupe EMIN LEYDIER ont trouvé un premier accord afin d’étudier l’implantation de la centrale thermique utilisant le pneumatique usagé comme combustible à Nogent sur Seine.

AFFAIRE PATRICIA BLANC DU MINISTERE DE L’ECOLOGIE

PNEUTECH SAS et RECYCLAGE AUTOMOBILE rappellent à madame Patricia BLANC du Ministère de l’Ecologie Art. R. 543-140 du code l’environnement (Décr. n° 2011-828 du 11 juill. 2011, art. 23-VI ) : Pour l'application des dispositions de la présente section, sont considérés comme des opérations de valorisation des déchets de pneumatiques leur préparation en vue de leur réutilisation, leur rechapage, leur recyclage, leur utilisation pour des travaux publics, des travaux de remblaiement ou de génie civil, leur utilisation comme combustible, leur valorisation énergétique, leur utilisation par les agriculteurs pour l'ensilage ainsi que leur broyage ou leur découpage en vue d'un traitement conforme aux opérations mentionnées au présent alinéa.

Les projets de PNEUTECH SAS visant à récupérer le noir de carbone, l’acier, le zinc et le cobalt contenu dans le pneumatique usagé, les dispositions prévues par le code de l’environnement ne s’appliquent donc pas à PNEUTECH SAS.

25 novembre 2014

AFFAIRE ERIC FABIEW DIRECTEUR GENERAL D’ALIAPUR:

Certains medias exposent que monsieur Grégoire JOVICIC, président de PNEUTECH SAS et de RECYCLAGE AUTOMOBILE, c’est le « petit poucet » face aux géants qui tente d’exister. Les conseils d’administration de PNEUTECH SAS et de RECYCLAGE AUTOMOBILE répondent qu’Eric FABIEW Directeur Général d’ALIAPUR est dans l’univers de l’intelligence un « nain » qui a fini sa carrière par un échec cuisant dans l’affaire de la mise sous tutelle d’ALIAPUR par le ministère de l’écologie alors que monsieur Grégoire JOVICIC est un « géant ».

AFFAIRE PATRICIA BLANC DU MINISTERE DE L’ECOLOGIE :

RECYCLAGE AUTOMOBILE et PNEUTECH SAS demandent à madame Patricia BLANC, Directrice de la prévention des risques de bien vouloir démissionner de ses fonctions.

COLLECTE DE PNEUMATIQUES USAGES :

La société ECOMIX propose à la société PNEUTECH SAS et à RECYCLAGE AUTOMOBILE de lui revendre sa plate- forme de stockage et de broyage alsacienne.

DIRECTION JURIDIQUE DE PNEUTECH SAS :

Nicolas BODSON, Avocat à la Cour et ancien élève de l’ENA pose sa candidature pour devenir avocat de PNEUTECH SAS et de RECYCLAGE AUTOMOBILE afin d’affronter le Ministère de l’Ecologie et la société ALIAPUR.

AGREMENT DE BAHOYA RECYCLAGE :

La préfecture du Maine et Loire saisie par la société BAHOYA RECYCLAGE d’une demande d’agrément sur le fondement de l’article R 543-145 du code de l’environnement. Bernard de FROMENT, avocat à la cour et ancien élève de l’ENA soutiendra juridiquement la demande de BAHOYA RECYCLAGE.

AGREMENT DES COLLECTEURS DE PNEUMATIQUES USAGES DE PNEUTECH SAS :

PNEUTECH SAS et Bernard de FROMENT, Avocat à la cour adressent aujourd’hui à l’ensemble des préfets et sous-préfets de France une correspondance à propos du système ALIAPUR qui a pour conséquence de voir plus de 3000 garages et carrosseries exclues de la collecte.

AFFAIRE DU MOUSTIQUE QUI TUE :

Suite à la correspondance de l’Assemblée Nationale adressée à madame le Ministre de l’environnement à propos des risques sanitaires présentés par les solutions de valorisation mise en œuvre par ALIAPUR (Téléchargez ici), PNEUTECH SAS a saisi le Professeur GIRARD, du service des maladies infectieuses et tropicales de l’hôpital Saint Antoine de Paris afin de lui demander une expertise indépendante, face au refus d’ALIAPUR et de madame Patricia BLANC du ministère de l’écologie de prendre la question au sérieux.

24 novembre 2014

BAHOYA RECYCLAGE candidate à collecter et broyer des pneumatiques usagés pour compte de PNEUTECH SAS.

Cette société va demander au préfet l’agrément complémentaire nécessaire (téléchargez l’agrément actuel)

GARLYS candidate à collecter pour compte de PNEUTECH SAS des pneumatiques usagés.

AFFAIRE DU MINISTERE DE L’ECOLOGIE

Corinne LEPAGE, ancienne ministre de l’environnement candidate pour devenir l’avocat de RECYCLAGE AUTOMOBILE et PNEUTECH SAS face au ministère de l’écologie.

Bernard de FROMENT, candidat à devenir l’Avocat de PNEUTECH SAS et de RECYCLAGE AUTOMOBILE face au Ministère de l’Ecologie.

Les conseils de PNEUTECH SAS vont déposer entre les mains du procureur de la république de Paris une plainte pénale contre madame Patricia BLANC du Ministère de l’Ecologie pour favoritisme.

ACTIONNARIAT DE PNEUTECH SAS :

Un actionnaire de PNEUTECH SAS ayant investi 10 000 € au capital de la société souscrit à l’augmentation de capital à concurrence de 50 000 €.

RESEAU DE COLLECTE DE PNEUMATIQUES USAGES DEVELOPPE PAR PNEUTECH SAS :

PNEUTECH SAS et RECYCLAGE AUTOMOBILE lancent un appel d’offres auprès de 4104 entreprises spécialisées dans la collecte de déchets non dangereux.

19 novembre 2014

AFFAIRE DU MINISTERE DE L’ECOLOGIE :

PNEUTECH SAS et RECYCLAGE AUTOMOBILE adressent un ultimatum à Patricia BLANC, directrice Générale de la prévention des risques du ministère de l’écologie. Il expirera ce vendredi 21 Novembre 2014 à 17 heures (téléchargez ici le document). A défaut de s’y conformer le Ministère de l’Ecologie fera l’objet d’une assignation devant le tribunal administratif de Paris par PNEUTECH SAS et RECYCLAGE AUTOMOBILE.

ACTION DE GROUPE CONTRE ALIAPUR :

Un panel de journalistes ayant interrogé PNEUTECH SAS et RECYCLAGE AUTOMOBILE considèrent que la filière de collecte des pneumatiques usagés menée par ALIAPUR est un gaspillage de l’écotaxe payée par les automobilistes. Me LECOQ-VALLON pressenti pour être l’avocat de l’action contre ALIAPUR.

18 novembre 2014

DEBACLE ET BEREZINA JUDICIAIRE POUR ALIAPUR :

ALIAPUR avait imaginé un stratagème pour museler monsieur Grégoire JOVICIC afin qu’il s’abstienne de s’exprimer publiquement à propos d’ALIAPUR et l’avait fait cité devant le tribunal correctionnel de Paris pour diffamation publique envers ALIAPUR. La 17ème chambre du tribunal correctionnel de Paris a aujourd’hui relaxé monsieur Grégoire JOVICIC et rejeter toutes les demandes de dommages et intérêts de la société ALIAPUR. Monsieur Grégoire JOVICIC et PNEUTECH viennent donc de remporter une victoire judiciaire contre ALIAPUR.

17 novembre 2014

GUERRE COMMERCIALE PNEUTECH ALIAPUR PNEUTECH SAS SAISIT L'AUTORITÉ DE LA CONCURRENCE :

PNEUTECH SAS saisit l’Autorité de la Concurrence pour abus de position dominante d’ALIAPUR et demande des mesures conservatoires contre elle. « Face à une situation d'urgence nécessitant une intervention rapide, l'Autorité de la concurrence peut être amenée à prononcer des mesures conservatoires, en attendant de se prononcer au fond. Cette décision intervient dans des délais extrêmement brefs, généralement trois à quatre mois après la saisine. Ce type de mesure ne peut se justifier qu'en cas d'atteinte grave et immédiate à un secteur économique ou à une entreprise. Elle peut prendre la forme d'une injonction telle que la suppression de clauses anticoncurrentielles dans un contrat, la modification de dispositions statutaires ou la cessation du dénigrement des concurrents, etc. »

Le centre de droit de l’environnement de Strasbourg candidat pour renforcer la direction juridique de PNEUTECH SAS

REPLIQUE JURIDIQUE ENVERS ALIAPUR ET LE MINISTERE DE L’ECOLOGIE :

Michel DURUPTY, Professeur Agrégé des Facultés de Droit et Avocat à la cour d’appel de Paris, Associé du Cabinet BERLIOZ & C° candidat pour affronter ALIAPUR et le Ministère de l’Ecologie.

ACTION DE GROUPE CONTRE ALIAPUR : Un groupe de 127 garages donne mandat à RECYCLAGE AUTOMOBILE pour engager une action de groupe contre ALIAPUR

PNEUTECH SAS première entreprise européenne de recyclage des pneumatiques usagés en terme d’actionnariat

ACTIONNARIAT DE PNEUTECH SAS : La société PEUTECH SAS compte à ce jour plus de 560 actionnaires et devient en terme d’actionnariat la première entreprise européenne de recyclage des pneumatiques usagés. Michel VIGIER, ancien directeur de la qualité de CITROEN et membre de la SIA (Société des Ingénieurs de l’Automobile) est également devenu actionnaire de PNEUTECH SAS. Il conseille également la société afin d’engager un dialogue avec les constructeurs automobiles comme PSA et RENAULT.

PNEUTECH SAS et RECYCLAGE AUTOMOBILE choisissent le journal de la Rechange et de la Réparation

PNEUTECH SAS et RECYCLAGE AUTOMOBILE choisissent le journal de la Rechange et de la Réparation comme média pour accroitre leurs activités auprès des garagistes et pour répliquer aux campagnes de calomnies d’ALIAPUR, d’APRES VENTE AUTO.COM et du Ministère de l’Ecologie.

60 députés à l’assemblée nationale soutiennent les projets de PNEUTECH SAS et de RECYCLAGE AUTOMOBILE.

14 novembre 2014

AFFAIRE DU MINISTERE DE L’ECOLOGIE :

Les 570 députés de l’assemblée nationale ont reçu ce matin un courrier émanant de PNEUTECH SAS leur proposant de rappeler l’obligation de neutralité de l’état qui doit présider dans l’exercice de sa mission et non prendre partie dans la guerre commerciale qui oppose PNEUTECH SAS à ALIAPUR (téléchargez ici la correspondance)

AFFAIRE JEREMIE MORVAN DU MAGAZINE APRES VENTE AUTO.COM

Monsieur Jérémie MORVAN, rédacteur en chef de ce magazine récidive en publiant un nouvel article prétendant que PNEUTECH SAS serait disqualifiée par le ministère de l’écologie. Tel n’est pas le cas puisque PNEUTECH SAS est une société comme ALIAPUR qui aujourd’hui n’a aucune activité industrielle et que les pneumatiques usagés que propose de racheter PNEUTECH SAS aux garages seront mis à disposition de collecteurs agréés. Ils seront ensuite livrés à des entreprises industrielles ayant l’agrément. De nouvelles poursuites judiciaires vont être initiées contre Jérémie MORVAN qui manifestement devrait tourner sept fois sa langue dans sa bouche avant de parler. En outre PNEUTECH SAS ne traite nullement des déchets de pneumatiques usagés mais avec des pneumatiques usagés entiers.

AFFAIRE ETRA A BRUXELLES :

Jean Claude JUNCKER, président de la commission Européenne saisi d’une demande d’enquête par les valorisateurs de pneumatiques usagés en Europe sur l’utilisation des fonds versés par l’Union Européenne à l’ETRA (téléchargez le document ici) qui étaient destinés aux garages, carrosiers et centres VHU pour développer des filières de valorisation de pneumatiques usagés alors qu’en réalité ils n’ont rien reçu. Où est passé l’argent ? Dans quelle poche est-elle arrivée ? Là est le mystère qui sera prochainement élucidé.

AFFAIRE ETRA A BRUXELLES :

Jean Pierre BOUYSSET, Vice Président de L’ETRA devenu membre de RECYCLAGE AUTOMOBILE déclare qu’ALIAPUR aurait remis de l’argent ou accordé des avantages à l’ETRA et à madame Valérie Schulman, sa secrétaire générale,en contrepartie d’actions visant à jeter le discrédit sur RECYCLAGE AUTOMOBILE et PNEUTECH SAS. Le parquet du procureur du roi à Bruxelles saisi d’une plainte pénale.

UNION EUROPENNE : Plus de 70 valorisateurs de pneumatiques usagés se sont réunis hier à Bruxelles

UNION EUROPENNE : Plus de 70 valorisateurs de pneumatiques usagés se sont réunis hier à Bruxelles pour fonder une association dissidente à celle de l’ETRA (European Tyre Recycling Association) qui est dans l’impossibilité de convoquer une assemblée générale et de produire des comptes annuels. Il est reproché à cette association une corruption à tout le moins intellectuelle. Un manifeste a été signé entre ces valorisateurs pour demander à Monsieur Jean Claude JUNCKER, président de la commission européenne une enquête financière sur l’utilisation des fonds versés par l’Union à cette association. Ce manifeste demande également l’abolition du monopole d’ALIAPUR en France et de RECYTYRE en Belgique. Ce manifeste va faire contagion dans toute l’Union.

12 novembre 2014

En cas de condamnation par le tribunal de commerce de Lyon d’ALIAPUR à payer la somme de 97 145 000 € à ses créanciers, ALIAPUR va devoir facturer les garages, carrosseries et centres VHU, sur une base de 300 000 tonnes de pneumatiques usagés collectées par an, une redevance de 324 €/tonne de pneumatiques usagés pour rester à l’équilibre dans ses comptes. Les garages, carrosseries et centres VHU sont au bord de la révolte.

10 novembre 2014

Les garages et carrosseries membres de Recyclage Automobile pensent que l'opinion de Monsieur Jérémie Morvan d'après vente auto.com n'est pas représentative de la profession et font bloc derrière Grégoire Jovicic.

REPONSE DE PNEUTECH SAS ET DE RECYCLAGE AUTOMOBILE AUX ATTAQUES D’ALIAPUR ET DU SITE INTERNET APRES-VENTE AUTO.COM (téléchargez ici)

Les allégations de Jérémie MORVAN démenties par un article de presse paru dans LE PNEUMATIQUE (téléchargez ici)
Les allégations de Jérémie MORVAN démenties par un article de presse paru dans EUROPEAN RUBBER JOURNAL (téléchargez ici)
Les allégations de Jérémie MORVAN démenties par le site des TECHNIQUE DE L’INGENIEUR (cliquez ici)
Les allégations de Jérémie MORVAN démenties par l’intérêt porté aux projets industriels de PNEUTECH SAS et de RECYCLAGE AUTOMOBILE par les groupes SOLVAY, BRIDGESTONE et EMIN LEYDIER
7 novembre 2014

La Direction des approvisionnements en pneumatiques usagés de PNEUTECH SAS se structure

PNEUTECH SAS a reçu aujourd’hui des candidatures de collecteurs de pneumatiques usagés munis de l’agrément préfectoral pour collecter des pneumatiques usagés qui seront ultérieurement mis à disposition de PNEUTECH SAS. PNEUTECH SAS a également reçu ce jour des candidatures au poste de Directeur des approvisionnements de la société. Le système de collecte des pneumatiques usagés ayant recours à des collecteurs agréés est donc en marche. Une demande de proposition technique et commerciale a été adressée au Groupe national DERICHEBOURG

Poursuites judiciaires

RECYCLAGE AUTOMOBILE, PNEUTECH SAS et Monsieur Grégoire JOVICIC ont décidé aujourd’hui d’engager des poursuite judiciaires contre monsieur Jérémie MORVAN, rédacteur en Chef du site internet APRES-VENTE AUTOMOBILE pour diffamation publique et espionnage industriel.

3 novembre 2014

Offre de reprise des pneumatiques usagés jusqu’à 70 € HT/tonne par PNEUTECH SAS et RECYCLAGE AUTOMOBILE via des collecteurs agréés au sens de l’article R 543-145 du code de l’environnement : l’opération est un véritable succès puisque plus de 1000 garages et carrosseries ont répondu favorablement à leur proposition. ALIAPUR menace les garages qui travaillent avec PNEUTECH SAS de poursuites et indiquent qu’ils seraient en infraction. ALIAPUR est dans l’incapacité de justifier ce qu’elle prétend et son article sur internet n’est là que pour tenter d’étouffer le réseau de collecte de pneumatiques usagés concurrent au sien qui voit aujourd’hui le jour. PNEUTECH SAS et RECYCLAGE AUTOMOBILE ont demandé à ALIAPUR un droit de réponse et vont engager des poursuites judiciaires contre ALIAPUR pour acte de concurrence déloyale. En outre PNEUTECH SAS et RECYCLAGE AUTOMOBILE font remarquer à ALIAPUR que l’article R 543-145 du code de l’environnement ne concerne que les déchets de pneumatiques usagés et non les pneumatiques usagés eux-mêmes. La législation indiquée par ALIAPUR n’est donc pas applicable à la collecte de pneumatiques usagés entiers.

Offre de reprise par PNEUTECH SAS et RECYCLAGE AUTOMOBILE des pneumatiques usagés provenant des garages et carrosseries : télécharger ici le contrat de reprise

15 octobre 2013

Le cabinet d'Arnaud MONTEBOURG, Ministre du redressement productif, reçoit une délégation de la direction générale de PNEUTECH SAS afin de déterminer le concours de l'état dans cette affaire.

Le cabinet de Philippe MARTIN, ministre de l'écologie et du développement durable reçoit une délégation de la direction générale de PNEUTECH SAS afin de déterminer le concours du ministère dans le projet de développement de la centrale thermique utilisant le pneumatique usagé comme combustible.

16 septembre 2013

Arnaud MONTEBOURG, Ministre du redressement productif prend position en faveur des projets portés par PNEUTECH.

En vue d'une importante levée de fonds les actionnaires de PNEUTECH SAS désigne William NAHUM, commissaire aux apports qui seront intégrés dans l'actif incorporel de la société et amortissable sur vingt ans, durée du contrat avec le Ministère de l'Ecologie.


13 septembre 2013

PNEUTECH SAS reçoit l'agrément Crédit d'impôt recherche par le Ministère de l'économie et des finances ce qui va lui permettre de recevoir un crédit d'impôt de 30 % du montant de son coût au 31 Décembre 2013. L'escompte de ce crédit d'impôt auprès d'une banque va permettre à PNEUTECH SAS de pouvoir accroître ses fonds propres.

Affaire de l'espionnage industriel de la CNIM au préjudice de PNEUTECH SAS. Accusée par PNEUTECH SAS de s'être livrée à de l'espionnage industriel à son préjudice, la CNIM avait saisi le juge des référés devant le tribunal de commerce de Paris afin qu'il soit dit et jugé que la CNIM était libérée de toutes obligations à l'endroit de PNEUTECH SAS. Lors de l'audience du 5 Septembre 2013, la présidente du tribunal de commerce de Paris a rejeté la demande de la CNIM et a jugé « à la barre » qu'il n'y avait pas lieu à référé. PNEUTECH SAS vient d'infliger un camouflet à la CNIM.

22 mars 2013

MARC GOUA Député à l'Assemblée Nationale prend position en faveur du projet porté par PNEUTECH de construire à Strasbourg une centrale thermique utilisant le pneumatique usagé comme combustible.
Lire l'intervention (PDF)

16 février 2013

Consultez le dossier de presse de la société PNEUTECH preparé à l'occasion de la présentation de l'offre de souscription au capital de la société.
Lire le dossier de presse (PDF)

Recyclage des pneus usages
OFFRE D'EMPLOI
QUI SOMMES-NOUS ?
DIRECTEUR JURIDIQUE
Dans le cadre de notre développement nous recherchons celle ou celui qui
deviendra notre futur Directeur Juridique.

Ses principales missions seront :

- Assister le Président dans les négociations juridiques avec les fournisseurs
de pneumatiques usagés, les consultants, les avocats, les partenaires et les
banques,
- Régler un litige avec le Ministère de l'écologie concernant la qualification 
de biomasse du pneumatique usagé,
- Gérer les contentieux dans le domaine de rupture abusive et injustifiée de
pourparlers et de contrats, droit de la propriété intellectuelle, contrat de
louage de service, réclamations auprès de compagnies d'assurance
(réglements amiables et judiciaires),
- Protéger par les outils juridiques appropriés les intérêts de la société.

Il doit être idéalement trilingue Francais-Allemand et Anglais, diplômé d'études
supérieures de droit et avoir dirigé un service juridique international dans une
entreprise mettant en ?uvre des projets industriels ou énergetiques complexes.

DIRECTEUR DE PROJET CHINE
Un fonds institutionnel Américain en négociation pour investir dans notre société a demandé à PNEUTECH de bien vouloir lui proposer un projet de centrale thermique utilisant le pneumatique usagé comme combustible en République Populaire de Chine.
Nous recherchons un Directeur de Projet pour développer le projet et le présenter aux investisseurs. Ce poste est sous l'autorité du Président de PNEUTECH.
Diplômé d'une formation d'école d'ingénieur complétée par un MBA, le candidat idéal doit avoir une expérience confirmée dans le développement, la construction et l'exploitation de centrales thermiques utilisant la biomasse comme combustible.

DIRECTEUR GENERAL PNEUTECH NEGOCE
PNEUTECH NEGOCE, filiale du Groupe PNEUTECH a pour mission de collecter sur le marché Européen 300 000 tonnes de pneumatiques usagés entier afin d'approvisionner ses clients dont PNEUTECH dans le cadre de la construction de la centrale thermique de Strasbourg nécessitant 110 000 tonnes de pneumatiques usagés par an. PNEUTECH NEGOCE a vocation a concurrencer ALIAPUR et FRP.
Placé sous l'autorité du Président de PNEUTECH, il crée un réseau de collecte, gère ce dernier ainsi qu'un portefeuille client composé de fabricants et d'importateurs de pneumatiques soucieux de confier à PNEUTECH NEGOCE la décharge de leurs obligations de recyclage prévues par le code l'environnement.

Merci d'envoyer CV et lettre de motivation à  cette adresse : rh@pneutech.fr
PNEUTECH est une "start-up" spécialisée dans le domaine de l'énergie qui développe, construit et exploite des centrales thermiques en France, en Europe et aux USA utilisant le pneumatique usagé comme combustible.